Qu’est-ce que le Coronavirus (COVID-19) signifie pour les marketeurs?

À moins que vous ne viviez dans une grotte, vous devriez avoir entendu parlé du Coronavirus.. Le point négatif est que ce virus continue de se propager rapidement et va probablement continuer de le faire pendant un moment.

Personne ne sait combien de personnes vont être infectées mais ce virus a réussi à faire s’écrouler les bourses du monde entier. Ces crashs veulent donc dire que vous, en tant qu’entreprise ou marketeurs, vous serez impactés.

Quelles vont-être les conséquences du coronavirus (COVID-19) pour les marketeurs? 

Les entreprises vont être en difficulté pendant un moment

Même si le virus se propage moins rapidement grâce aux mesures de confinement, les entreprises vont souffrir pendant le reste de l’année au minimum. Pourquoi? Car elles devront se remettre de cette crise.. 

Par exemple, selon ce journal américain, la Chine aurait vu ses ventes chuter de 20.5% et son niveau de chômage atteindre les 6.2% rien que pour le mois de février.

Alors que des grosses entreprises comme Apple, Proximus, etc. ferment leurs bureaux/magasins afin d’aider à réduire la propagation du virus, certaines entreprises n’ont pas les reins aussi solides que ces géants

Bien sur le gouvernement a créé de nouvelles mesures afin d’aider ces entreprises mais seront-elles suffisantes pour éviter les faillites? 

Selon ces estimations (en anglais), le COVID-19 pourrait coûter 2.7 trillions à l’économie mondiale..

Ces entreprises perdent de l’argent et elles perdent aussi du trafic sur leur site internet !

Le trafic organique: en chute libre dans la majorité des secteurs 

Avant de vous expliquer les données ci-dessous, il faut savoir qu’il s’agit de données globales et non pas relatives à un pays en particulier.  Les données ne prennent pas en compte les sites ayant moins de 5.000 visiteurs par mois car le trafic de ces sites est susceptible de varier fortement même sans virus ou changement d’algorithme.  

Certains secteurs comme l’Horéca ne sont également pas représentés. Une grande partie des secteurs est représenté mais pas celui-là (et nous nous doutons bien que les pertes peuvent être énormes). 

D’un point de vue référencement (SEO), nous avons pu observer une très grosse chute du trafic organique pour la plupart des secteurs. Voici le graphique:

covid-19 chute trafic organique

Comme nous nous en doutions, si vous êtes dans le secteur des médias, vous devriez avoir eu une belle augmentation de votre trafic organique. Ce qui est totalement différent dans le secteur du voyage, qui enregistre la plus grosse chute.

L’impact de l’e-commerce n’est pas visible ici mais dans l’étude sur cette baisse du trafic, nous pouvons voir que son impact est différent en fonction du site, de ses produits/services, etc.

Inutile de rappeler les hausses de trafic sur les boutiques des sites de grandes chaines de supermarchés.

Le taux de conversions a également chuté pour la majorité des secteurs

D’un point de vue conversions, nous pouvons également remarquer une baisse générale. Même dans le secteur de la finance qui avait pourtant un pic de trafic.

Taux de conversions covid-19

Le taux de conversions pour le secteur des médias enregistre un pic. Pourquoi? Car généralement pour lire plus d’un certain nombre d’articles, il vous faudra un abonnement. Et qui a envie de rater ça?

Bien que le secteur des voyages offre des réductions, la fermeture des frontières et les mesures de confinement n’aident pas à réduire les pertes.

Les données concernant les publicités payantes

Malheureusement, les campagnes se faisant sur plusieurs mois, il est encore trop tôt pour pouvoir bénéficier de bonnes données concernant l’impact du coronavirus sur les publicités digitales.

Même si nous avons remarqué une baisse du trafic, le coût par clic reste inchangé pour le moment mais le coût par conversion a augmenté.

Donc, quel est l’impact pour les marketeurs?

“Soyez craintif quand les autres sont avides. Soyez avide quand les autres sont craintifs”

Cette phrase n’est pas de moi mais bien du grand Warren Buffett

Certains vont attendre, certains vont réduire leurs budgets, certains vont faire faillite mais des opportunités existent toujours et c’est le moment de réfléchir comment transformer cette crise en une opportunité de développement. (Pensez aux restaurants qui vendent à emporter/livrent !)

Durant les crises comme celles-ci, vous remarquerez que la concurrence diminue, ce qui signifie qu’obtenir des résultats est plus rapide et plus facile.

Si vous êtes assez chanceux pour avoir des fonds de côté, vous pourriez tomber sur des opportunités afin de racheter vos concurrents pour une bouchée de pain.

Conclusion

Avec un peu de chance, le coronavirus va s’estomper rapidement et aura un impact minimal sur nos vies. En attendant, essayez de ne pas trop sortir et prendre de risques.

Et concernant votre marketing, attendez vous à une grosse chute de trafic et du nombre de conversions. C’est le moment de distancer vos concurrents si vous avez les ressources nécessaires (financières, créatives, etc.).

N’ayez pas peur et ne restez pas sans combattre si vous pouvez le faire. Faites comme Warren Buffett: “Soyez avide quand les autres sont craintifs“.

Si vous avez besoin d’aide pour votre référencement, contactez nous via le bouton !

Fan de Ford Mustang, de marketing digital et fondateur de Market-In, Steve partage ses connaissances avec les autres pour leur permettre d'améliorer leur visibilité en ligne.
Bénéficiez d'un ebook gratuit !

Notre ebook “Comment améliorer votre référencement (SEO) en 28 étapes?” est disponible gratuitement pour un temps limité, téléchargez le maintenant !